«La pédagogie n’est pas la chasse gardée de l’école, elle est aussi entre les mains des tuteurs» Pierre Rey, formateur de tuteurs accrédités (Haute Loire / Allier)

Pierre Rey est consultant indépendant en hôtellerie-restauration, et formateur de tuteurs en Haute Loire et dans l’Allier. Il est titulaire d’un BTH et d’un BTS dans ce secteur, où il a travaillé 15 ans, dont 10 comme directeur d’hôtel-restaurant.

Nous lui avons demandé de nous expliquer en quoi consistait la formation des tuteurs et ce que les professionnels de l’hôtellerie-restauration en attendaient.

Pierre Rey

« Depuis 2010, j’anime des formations de tuteurs-ambassadeurs accrédités pour le CFH. Soit vingt heures de cours, concentrées en trois jours ou réparties sur une durée de deux mois maximum. Ces sessions regroupent entre douze et quatorze stagiaires, tous professionnels et appelés à recevoir des apprenants pour les formations en alternance de l’hôtellerie-restauration. Tuteur n’est pas synonyme de chef d’entreprise ou de chef de cuisine, le tuteur peut aussi être un membre d’une brigade. A partir de février 2013, cette « formation à la formation » sera obligatoire : toute personne recevant un élève dans son entreprise devra être titulaire de ce tutorat accrédité, nommé « le permis de former ».

Depuis trois ans, j’ai formé presque 160 tuteurs en Haute-Loire et dans l’Allier. Mon rôle est avant tout de décortiquer la fonction du tuteur et de lui donner les clefs pour comprendre les jeunes d’aujourd’hui. Pour cela, je travaille, étape par étape, sur la meilleure manière d’accueillir un jeune et de le guider dans sa formation. Cela commence par des choses très simples, pour le jeune comme pour le tuteur, par exemple : savoir se présenter. Un tuteur doit savoir mettre à l’aise son stagiaire, sur l’organisation de l’entreprise et sa fonction en sein de l’équipe. Plutôt que de croire que les apprenants savent ce qu’on attend d’eux, il faut souvent mieux le leur montrer.

Le tuteur doit aussi établir des liens indispensables avec l’école ou la structure de formation. Mon travail consiste ainsi à faire comprendre aux tuteurs qu’ils sont au coeur de la pédagogie de l’alternance. Cette pédagogie n’est pas la chasse gardée de l’école, elle est aussi entre les mains des professionnels que sont les tuteurs. Ces formations au tutorat doivent leur permettre une meilleure évaluation de leur rôle dans le système pédagogique de l’alternance : « Qu’est-ce que je dois et comment je dois transmettre ? »

Les tuteurs viennent dans un premier temps chercher une réponse à la future réglementation de février 2013. Mais ils viennent aussi échanger et discuter, car leur rôle devient de plus en plus délicat à mesure que la distance se creuse entre la formation qu’ils ont eux-même connue et celle des jeunes qu’ils accueillent aujourd’hui dans leur entreprise.

L’hôtellerie-restauration est un milieu professionnel très normé, avec des cadres et hiérarchies assez rigides, qui posent parfois des difficultés d’acceptation et d’intégration. Les tuteurs viennent chercher des éléments de réponse pour faire face à des réactions de jeunes qu’ils peuvent avoir du mal à comprendre.

Ils perçoivent aussi souvent des lacunes de connaissances générales chez les jeunes de l’alternance. Ils ont un vrai rôle d’enseignant à jouer. A eux de transmettre des pratiques professionnelles, mais aussi les fondement d’un comportement citoyen.

Les familles, les professionnels de l’orientation ont parfois en tête une vision traditionnelle, voire négative, de ce que sont les métiers de l’hôtellerie-restauration. C’est aux professionnels qui accueillent les jeunes dans le cadre de leur entreprise d’inverser ces images, cette perception négative. « 

Pour en savoir +
Sur les tutorats accrédités ou « permis de former »
Sur les ambassadeurs des métiers

La rédaction de Vivre la Restauration vous recommande vivement le film «L’Apprenti» de Samuel Collardey. Même si ce documentaire se déroule en milieu agricole, il montre de manière sensible la relation entre un maître de stage et son apprenti…
Voir la bande-annonce

Publicités

Une réflexion au sujet de « «La pédagogie n’est pas la chasse gardée de l’école, elle est aussi entre les mains des tuteurs» Pierre Rey, formateur de tuteurs accrédités (Haute Loire / Allier) »

  1. Ping : « Il est essentiel pour les professionnels et enseignants de nouer un dialogue efficace » : Régis Marcon revient sur l’actualité de la profession. | Vivre la restauration

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s