«Un concierge parle au minimum trois langues» Jerome Poret, responsable de la conciergerie au Plaza Athénée (Paris)

Après nous avoir raconté son étonnant parcours, Jérôme Poret nous parle aujourd’hui des qualités et des particularités du métier de concierge.

L1050342

« Aujourd’hui, dans notre équipe au Plaza, nous sommes une trentaine. Tous les matins, nous avons une réunion d’hôtel. Tous les concierges doivent avoir lu la presse pour savoir ce qui se passe et comment accueillir nos clients. Nous faisons des recherches sur internet pour mieux connaître ceux qui doivent arriver dans la journée. Ensuite, au fur et à mesure des arrivées, nos chauffeurs nous appellent afin que nous puissions accueillir les clients sur le pas de porte de l’hôtel.

Pour un concierge, l’accueil est avant tout basé sur un sourire avenant, pour entraîner les gens à nous parler. Dans ce métier, il faut parler au minimum trois langues. En général : anglais, espagnol et allemand. Les langues utiles aujourd’hui sont également le russe et le chinois. Nous avons au Plaza des jeunes qui parlent polonais, russe et chinois.

Question vocabulaire, nous avons aussi quelques mots qui nous sont propres : le « lobby », c’est le hall d’entrée ; le « desk », c’est le comptoir où travaille la réceptionniste ou le concierge ; la « loge », c’est l’endroit où travaille le concierge, derrière le desk…

Dans la loge, il y a une sorte de bible, où sont recensés tous les contacts dont nous avons pu avoir besoin, mise à jour au fur et à mesure des demandes. Il y a un gros travail de transmission de savoir et de connaissances au sein d’une équipe de concierges. Tout est inscrit pour que, pendant son temps de travail, chaque concierge puisse assurer la continuité du travail de l’autre. A minuit, le concierge devient le directeur de garde. Il assume les responsabilités de l’hôtel pour la nuit.

Il existe une  Association des clefs d’or, regroupement mondial de notre profession, dont le Président actuel en France est le chef concierge du Raphaël. C’est un réseau mondial, grâce auquel nous nous entraidons pour répondre aux demandes de nos clients.

Concernant la formation, il y a une école de concierge à Toulouse, Le Lycée des Métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme d’Occitanie . Une de nos concierges, Marine, est issue de cette école, avec un niveau BTS. Nous l’avons recrutée à la suite d’un stage qu’elle a fait chez nous. Elle a suivi un tronc commun, dispensé par l’Education Nationale, et une formation spécifique, apportée par les chefs concierges.

Les qualités pour être concierge ? Etre discret et à l’écoute. Il faut aussi avoir une grande ouverture d’esprit et une vraie curiosité culturelle. Nous avons aussi un coté Mc Gyver, car nous testons tout avant de proposer quoi que ce soit à notre clientèle.

C’est un métier passionnant, où il faut savoir gérer l’imprévu et anticiper en permanence. Apprendre à connaître les gens pour mieux les satisfaire. J’en suis à la troisième génération de clients de l’hôtel. Un concierge en général, quand il a une place, il la garde. »

A lire pour en savoir +
La formation de concierge présentée sur le site de l’Association des Clefs d’Or

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s