“ Le retour de l’art de flamber en salle ? Pourquoi pas.” Catia Santos, Brevet Professionnel Restaurant (Tulle).

L1050092Originaire d’Aveiro au nord du Portugal, Catia Santos est arrivée en 2009 au CFA de Tulle pour faire un CAP de salle. Aujourd’hui, elle est en deuxième année de Brevet Professionnel Restaurant.

Dans le cadre de notre rubrique « Témoignages d’apprentis », nous l’avons sollicitée pour qu’elle nous fasse partager les moments vécus comme importants dans sa formation, tout au long de l’année scolaire.

Le 11 décembre dernier, Cátia Santos, nous racontait comment elle avait dirigé son premier service au restaurant d’application du CFA des 13 vents. Voici sa nouvelle contribution : elle nous raconte son intérêt pour le flambage en salle.

«Quand j’ai débuté ma formation par un CAP Restaurant au CFA 13 vents, j‘ai appris plusieurs techniques de salle et de service comme la découpe d’un poulet rôti, de pièces de viande rouge ou d’un carré de viande, à lever un poisson, à portioner des tartes, etc. J’ai aussi découvert l’art de flamber, en particulier les desserts.

Pour moi, cela a été une très bonne expérience. J’ai surtout beaucoup aimé la réaction des clients. Bien sûr, cette technique doit être réalisée avec toutes les précautions voulues et que nous devons suivre à la lettre, si nous ne voulons pas par malheur laisser échapper la flamme. Mais je trouve que c’est une très jolie façon de surprendre un client à la fin d’un repas.

Je pense que compte tenu du temps réservé à la pause déjeuner, qui c’est de plus en plus réduit, avec des clients sont souvent très pressés et demandant à manger de plus en plus vite, cette technique a vite perdu sa place dans la plupart des restaurants jusqu’à tomber en désuétude. Mais j’espère que ce flambage n’a pas totalement disparu et qu’il est encore pratiqué dans de belles brasseries ou dans des restaurants gastronomiques.

Moi, si un jour j’ai l’opportunité de m’installer, je pense sérieusement à remettre cette technique en pratique. Ce serait, après tout, une belle façon de me distinguer de la concurrence en offrant l’avantage à mes clients d’assister à un “spectacle” compris dans leur dejeuner !

C’est très beau, alors pourquoi s’en priver ?»

Catia Santos

.

A lire en complément : 
– La présentation des formateurs du CFA les 13 Vents, ainsi que celle des différents apprentis de notre série « Les apprentis témoignent » : Catia Santos, Adeline Martin et Siméon Pellegrin.
– La précédente contribution de Catia Santos « Pour moi, le maître d’apprentissage est essentiel. »

.

Publicités

2 réflexions au sujet de « “ Le retour de l’art de flamber en salle ? Pourquoi pas.” Catia Santos, Brevet Professionnel Restaurant (Tulle). »

  1. Bravo pour votre intervention. La passion peut très bien naître grâce à vous. Je vous suggère de présenter vos élèves de première ou de vous porter volontaire pour aider les jury, aux différents concours de service de votre région afin de partager avec vos collègues l’amour de ce métier. La gestion du temps étant essentielle pour ces techniques, rien ne vous empêche de les développer dans votre établissement, même si elles ne sont plus, dans leur majorité évaluées lors des examens. Les « gamins » sont friands de ces travaux et cela sera un formidable outil de gestion de groupe.
    Si vous passez par La Ciotat, venez nous rendre visite.

  2. Ping : « Je tiens à dire que ma formation au CFA a été formidable », Catia Santos, Brevet Professionnel Restaurant service, CFA Les Treize Vents, Tulle (19). | Vivre la restauration

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s