« L’alternance nous apprend la réalité pratique des métiers » Rémi Léon, CAP Vente, Agen (47).

Rémi Léon a 16 ans. Il est en CAP Vente au Lycée professionnel de Lomet, à Agen. C’est dans ce cadre qu’il a commencé un stage au Pick-and-Go, concept de restauration rapide de Michel Dussau, qui nous a été présenté par le cuisinier Eric Moreau, le 15 février dernier. Nous avons demandé à Rémi de nous expliquer pourquoi il a choisi un stage en restauration rapide, et ce qu’il pense de la formation en alternance.

IMG_1209

« Normalement, pour préparer le CAP, nous devions effectuer un stage de vente dans le secteur alimentaire, mais j’ai voulu connaître cette activité de cuisine, de restauration rapide et de vente alimentaire. Au cours de ma formation, j’avais déjà cumulé plusieurs expériences de vente, j’ai préféré faire un stage de cuisine à Pick-and-Go.

Ce qui me plaît à Pick-and-Go, c’est que nous travaillons des produits frais. J’ai choisi de venir ici pour apprendre le travail en cuisine, la préparation, mais aussi la vente, puisque dans ce restaurant, ce sont les cuisiniers qui vendent. Je pense d’ailleurs qu’il est plus facile de vendre des produits frais que de la quatrième ou cinquième gamme, c’est-à-dire des produits prêts à l’emploi.

Si je ne vais pas plus loin que ce stage en restauration, cette expérience aura été un très bon complément à ma formation. C’est un vrai plus de savoir comment cela se passe de l’intérieur d’un restaurant rapide.

Après le CAP, pour le moment, j’envisage de continuer au Lycée Lomet avec un Bac Professionnel Vente. Ensuite, suivant mes résultats, pourquoi pas prolonger mes études avec un BTS… Qui aurait cru que j’irai jusque là !

Au collège, j’ai un peu raté mon année de Troisième. Du coup, à la fin de l’année, il ne me restait que ça comme choix : faire un CAP. Mais cela n’a rien de dévalorisant, car nous apprenons énormément de choses. Le CAP, ce n’est pas une voie de garage, contrairement à ce que certains imaginent. En réalité, c’est un vrai choix professionnel. Je ne suis pas le seul à l’avoir compris. Plusieurs amis, qui étaient avec moi en Troisième générale, ont aussi choisi de venir en CAP ou en Bac Professionnel, parce que c’était ce qui les intéressaient.

Ici, on nous apprend le métier comme si nous étions des employés. Nous sommes dans la vraie vie, confrontés au monde du travail. Les études théoriques sont relativement faciles, mais l’alternance nous apprend la réalité pratique des métiers. »

A lire en complément : 
– Sur Pick-and-Go : Rencontre avec le cuisinier Eric Moreau, « ce n’est pas parce que c’est de la restauration rapide que ce n’est pas de la cuisine« .
.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s