« A chaque fois, nous invitons une école hôtelière pour tisser des liens avec les professeurs », Laurent Trochain, chef du Numéro 3 au Tremblay-sur-Mauldre.

Dans notre dernier article, nous vous présentions le parcours de Laurent Trochain, chef du restaurant le Numéro 3 au Tremblay-sur-Mauldre. Aujourd’hui, il nous parle de l’association qu’il préside, « Générations Cuisines & Cultures » et de son engagement dans la formation des jeunes.

IMG_1792

« Notre association est ouverte aux cuisiniers, pâtissiers, boulangers, sommeliers, maîtres d’hôtel… En fait, nous sommes ouverts à tous les métiers de la restauration, même si les chefs y sont les plus nombreux. Le but est de nous retrouver et d’échanger sur l’esprit des régions, les styles de restauration, les différentes cuisines de nos membres. Nous souhaitons apprendre et nous enrichir les uns les autres.

La formation est forcément au centre de nos préoccupations. Par exemple, nous organisons des sessions de formation dans les écoles, avec des partenaires privés, comme la Maison Bonnet. Chaque fois que nous organisons une manifestation, un concours ou une de nos réunions, nous invitons une école hôtelière pour tisser des liens avec les professeurs. Pour nous, c’est un travail de fond entre le milieu professionnel et le milieu enseignant. C’est un axe déterminant pour faire évoluer la formation, pour que les liens entre les différents acteurs du monde de l’hôtellerie restauration soient plus forts et réels. Nous avons bien sûr un site internet qui nous permet d’échanger sur nos professions et sur la formation.

Le prochain rendez-vous, c’est notre concours destiné aux écoles hôtelières, Cuisine en Joute, qui aura lieu le lundi 25 novembre prochain, de 9h à 18h, au Carrousel du Louvre. Dix écoles hôtelières ont été sélectionnées pour s’affronter de manière sympathique mais aussi très professionnelle. Nous tenons à réunir les élèves de salle autant que les élèves de cuisine. En général, ce sont surtout des élèves en deuxième année de Bac qui participent, accompagnés de leurs professeurs. Ils sont face à deux jurys composés de MOF, de nos adhérents et de cuisiniers reconnus.

L’objectif est avant tout d’échanger entre professionnels, professeurs et élèves, toujours pour tisser ces liens qui nous semblent essentiels entre tous les acteurs de la formation. Alors, bien sûr, c’est un concours, avec une épreuve et des gagnants, mais pour nous, c’est l’équipe de l’école qui gagne, pas les individus. Parce que la base de notre métier, ce sont les équipes, tant en salle qu’en cuisine. Notre volonté, c’est aussi de permettre aux concurrents et aux écoles d’être valorisés dans leur recherche de candidats et de postes à pourvoir.

Nous ouvrons d’ailleurs notre concours aux spectateurs, qui peuvent échanger avec tous les acteurs de la formation présents. Si un jeune se pose des questions sur son avenir et sur ses formations futures, il peut venir nous rencontrer. Les professeurs, élèves et professionnels sont aussi là pour faire connaitre nos métiers.

Le gagnant de la dernière édition de notre concours, je l’ai embauché dans mon restaurant, le Numéro 3

En savoir +
Sur l’association Générations Cuisines et Cultures.
Sur les modalités d’inscription au concours Cuisine en joute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s