«En salle, tout doit être simple et facile», Jean-Michel Robbier, Professeur de salle, l’école Ferrandi, Paris (2/3)

Après avoir travaillé vingt ans en entreprise, Jean-Michel Robbier est aujourd’hui formateur en salle à l’école Ferrandi. Dans notre dernier article, nous l’avions interrogé sur son parcours ; aujourd’hui, il nous a semblé intéressant de lui demander ce qui, selon lui, était le plus compliqué à enseigner aux jeunes qu’il forme.

IMG_2997

« Les deux choses les plus compliquées à enseigner pour les métiers de la salle sont certainement le savoir-recevoir et la capacité à rendre les choses simples. En salle, tout doit être simple et facile, car chaque détail a été préparé en amont pour faciliter l’accueil de la clientèle. Il faut que le personnel arrive à s’enlever tout stress pour que son énergie soit entièrement consacrée à proposer un bon service.
Pour former les jeunes aux métiers du service, je me suis toujours tenu à essayer d’utiliser et de développer leur spontanéité, leur fraîcheur et leur gentillesse, en leur donnant les clefs des aspects techniques qui en feront, s’ils en ont la volonté, de bons professionnels.»

A suivre :
« Nous encadrons une formation par an intitulée « Créer sa carte de restaurant», Jean-Michel Robbier nous présente le programme original qu’il a développé à Ferrandi. (3/3)