« Je tiens à dire que ma formation au CFA a été formidable », Catia Santos, Brevet Professionnel Restaurant service, CFA Les Treize Vents, Tulle (19).

Originaire d’Aveiro au nord du Portugal, Catia Santos est arrivée en 2009 au CFA de Tulle pour préparer un CAP de salle. Elle vient de finir sa deuxième année de Brevet Professionnel Restaurant.

Dans le cadre de notre rubrique « Témoignages d’apprentis », nous l’avons suivie pendant sa formation pour qu’elle nous fasse partager les moments importants de son parcours, tout au long de l’année scolaire. Nous la retrouvons aujourd’hui, juste après avoir passé son examen.

catiasantosblog

« Lundi dernier, j’ai passé le dernier examen de mon Brevet Professionnel restaurant service, l’épreuve pratique. L’épreuve écrite, c’était la semaine dernière. Je crois que tout s’est parfaitement bien passé… normalement, c’est bon !

Nous étions trois à présenter le BP lors de la dernière session – c’est peu sur les 9 qui étaient présent au début des études. Je ne sais pas pourquoi il y a autant d’abandon, les gens partent certainement pour faire un autre métier, il y a toujours des erreurs d’orientation.

C’est que le boulot peut être dur, en partie à cause des horaires, car nous sommes décalés par rapport à nos amis et à notre famille, même si dans la maison où je travaille, l’ambiance est vraiment super. Ce sont des métiers où il faut s’adapter à ce décalage horaire. Tant que je n’ai pas d’enfants et de famille, ça va, mais il faudra peut être trouver le moyen de s’adapter ou de changer le jour venu.

Pourtant, je trouve qu’il ne faut pas exagérer, ces horaires ne sont pas un très grand sacrifice, surtout si, comme moi, on aime ce métier. Je l’aime certainement parce que nous avons un contact très intéressant avec la plupart des clients. Nous sommes les passeurs du travail réalisé dans le restaurant. Je suis toujours en train de découvrir des saveurs, des préparations, des plats et des vins ; mon travail, c’est transmettre tout cela de manière professionnelle et agréable.

Sur les trois filles qui ont passé l’examen, l’une vient de s’inscrire en CAP cuisine. Depuis le début, elle souhaitait connaître les deux côtés du restaurant. Quant à l’autre, elle va faire un autre travail pour l’hiver et reviendra certainement chez son maître de stage l’été prochain.

De mon côté, tout va très bien, je suis ravie, car la maison où j’ai fait mon stage, l’Hôtel Jean Teyssier à Uzerche, vient de m’engager en CDD comme chef de salle. J’espère ensuite pouvoir contracter un CDI. Nous faisons entre 25 et 30 couverts par jour avec des pointes en été jusqu’à 80 couverts.

Durant l’année, j’ai aussi fait un stage à au Moulin de la Gorce, côté de Limoges, et ça m’a vraiment plu. Peut-être qu’un jour, je chercherai à aller ailleurs, mais pour l’instant, je suis très bien ici. Je ne pense pas non plus retourner au Portugal, on verra ça plus tard. Aujourd’hui, je considère que je suis toujours en formation, j’apprends, et c’est une chance de travailler chez monsieur Laurent Benhayoun.

Je tiens à dire que ma formation a été formidable au CFA des 13 Vents. Les formateurs sont vraiment là pour nous, que ce soit pour nous apprendre les techniques comme pour nous accompagner. Si on est attiré par le service de restaurant, la voie du BP en CFA est parfaite.»

Depuis notre entretien, Catia a reçu la confirmation qu’elle était reçue à son examen. Toute l’équipe de Vivre la Restauration tenait à la féliciter pour cette réussite, et pour son enthousiasme dans l’apprentissage du métier de service.

A lire en complément : Les contributions de Catia Santos pendant son année de préparation au BP Restaurant :

– «Pour moi le maître d’apprentissage est essentiel», Catia Santos, 2eme année de BP Restaurant au CFA des 13 Vents (Tulle).
– «Diriger ma propre équipe», Catia Santos, deuxième année de Brevet Professionnel Restaurant au CFA les 13 Vents (Tulle)
– “ Le retour de l’art de flamber en salle ? Pourquoi pas.” Catia Santos, Brevet Professionnel Restaurant (Tulle).

« En traiteur, il faut être rapide et j’aime bien toujours être active » Adeline Martin, CFA 13 Vents (Tulle)

TulleAdeline Martin est une jeune fille de 16 ans qui est passée par une classe DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance) avant de suivre un CPA, c’est-à-dire un Cours Préparatoire à l’Apprentissage. Elle est aujourd’hui en deuxième année de CAP de salle au CFA des 13 Vents. Originaire de l’Oise, elle est venue s’installer à Bort-les-Orgues en Corrèze avec son père mais elle nous précise qu’elle aurait pu faire cette formation n’importe ou en France.

Dans le cadre de notre rubrique « Témoignages d’apprentis », nous l’avons sollicitée pour qu’elle nous fasse partager les moments vécus comme importants dans sa formation, tout au long de l’année scolaire.

Le 14 décembre dernier, à travers l’histoire d’un premier service difficile au restaurant d’application du CFA, Adeline Martin évoquait le droit à l’erreur, nécessaire pour apprendre. Aujourd’hui, elle nous parle de son goût pour le service traiteur.

« Dans mon entreprise (Le Central Hôtel de Bort-les-Orgues), nous faisons beaucoup de traiteur. J’aime cette activité traiteur, car on n’a pas le temps de s’ennuyer, il y a toujours quelque chose à faire.

Nous commençons trois jours avant, pour voir s’il y a tout le matériel nécessaire pour la mise en place.

Puis la veille, nous dressons les tables, pour être sûrs que tout sera prêt pour le lendemain.

Le dernier service traiteur auquel j’ai participé, c’était pour 500 personnes. Le plus grand que je n’ai jamais fait ! J’ai beaucoup aimé y participer.

Nous étions une dizaine à servir et mon patron avait pris des extras de manière à ce que le restaurant ne soit pas fermé.

Le matin du service, nous avons fini la mise en place des tables.

Nous avons attaqué le service à 12h30 et là, tout s’est enchaîné, vite, les entrées étaient à peine terminées qu’il fallait déjà les débarrasser.

Ce n’est pas le service qui est le plus long, mais de tout ranger.

Nous avons réellement totalement fini à 19h .

Tout s’est très bien passé et j’ai beaucoup aimé car il faut être rapide et j’aime bien toujours être active. »

Adeline Martin

.

A lire en complément : 
– La présentation des formateurs du CFA les 13 Vents, ainsi que celle des différents apprentis de notre série « Les apprentis témoignent » : Catia Santos, Adeline Martin et Siméon Pellegrin
– La précédente contribution d’Adeline Martin « On a justement le droit à l’erreur au CFA ».

.

«Je me lève le matin avec la banane» Siméon Pellegrin, deuxième année de Brevet Professionnel Cuisine au CFA les 13 Vents (Tulle).

L1050092 - Version 2Le 3 novembre dernier, nous vous avons présenté Siméon. Originaire de Grenoble, Siméon Pellegrin a 19 ans. Il vient de débuter sa deuxième année de Brevet Professionnel en cuisine au CFA des 13 Vents (Tulle). Comme Adeline Martin et Catia Santos, nous l’avons sollicité pour qu’il nous fasse partager les moments vécus comme importants dans sa formation, tout au long de l’année scolaire. Voici sa première contribution à notre nouvelle série de parcours d’apprentis : il nous raconte son expérience, avec ses propres mots et expressions.

 

 » Dans le cadre de la Semaine du goût, en octobre dernier, je suis parti à Paris à la rencontre de plusieurs chefs. Des élèves de CFA et de lycée hôteliers de toute la France se retrouvaient au lycée hôtelier de Clichy où ces chefs animaient des ateliers : Gérard Cagna, Régis Marcon, Yves Camdeborde, Michel Roth, Guy Legay … Je me suis inscrit à trois ateliers: champignons, légumes et volaille. Pendant les ateliers, les chefs nous ont aussi parlé de leur parcours et de leur passion. C’était énorme !

Sinon, depuis août, je suis en stage à Limoges au restaurant Le Vanteaux avec monsieur Christophe Aubisse. En arrivant, j’ai fait un peu de pâtisserie et après plusieurs postes, depuis un mois, je suis au chaud, à la plancha. Je me lève le matin avec la banane en me demandant ce que je vais faire aujourd’hui. Je commence à bien maîtriser les cuissons à la plancha.

Il y a eu aussi le restaurant d’entraînement au CFA, avec Catia et Adeline. C’est moi qui ai élaboré le menu. Je propose 2 entrées : cocktail avocat crevettes ou oeuf poché mayonnaise, et  2 plats : magret sauce bordelaise et pommes sarladaises ou dorade royale grillée sauce à l’oseille et risotto aux cèpes. En dessert j’ai fait comme un café gourmand avec plusieurs petites préparations.

En mise en place, tout s’est bien passé mais après au service il y a eu un peu de cafouillage. Nous n’avons certainement pas assez parlé avant le service avec la salle. »

Siméon Pellegrin

.

A lire en complément : 

– La présentation des formateurs du CFA les 13 Vents, ainsi que celle des différents apprentis de notre série de parcours d’apprentis : Catia Santos, Adeline Martin et Siméon Pellegrin.
 La première contribution de Catia Santos, et celle d’Adeline Martin, consacrées à la même expérience, vécue d’un point de vue différent.

.

« On a justement le droit à l’erreur au CFA » Adeline Martin, deuxième année de CAP salle au CFA les 13 Vents (Tulle).

TulleLe 1er novembre dernier, nous vous avons présenté Adeline. Adeline Martin est une jeune fille de 16 ans, qui est passée par une classe DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance) avant de suivre un CPA (Cours Préparatoire à l’Apprentissage). Elle est aujourd’hui en deuxième année de CAP de salle au CFA les 13 Vents.

Dans le cadre de notre nouvelle rubrique « Témoignages d’apprentis« , nous l’avons sollicitée pour qu’elle nous fasse partager les moments vécus comme importants dans sa formation, tout au long de l’année scolaire. Voici sa première contribution : elle nous raconte son expérience, avec ses propres mots et expressions.

.

« Le 14 novembre dernier, j’ai été chef de rang au restaurant d’entraînement du CFA. Le mercredi, ce sont les élèves qui ont totalement en charge la gestion du restaurant. Catia Santos était mon maître d’hôtel. Elle est cool, dynamique et aide bien ceux qui ne savent pas encore tout faire. Nous avons fait le service avec un barman, un chef de salle, un autre chef de rang et deux commis.

Je devais m’occuper exclusivement de la brasserie. Je devais tout envoyer à l’assiette ; les autres, par contre, avaient des découpes sur guéridon. La mise en place s’est très bien passée, mais le service, c’était un peu n’importe quoi. Nous étions mal organisés, j’étais obligée d’aider les premières années à faire les découpes car ils ne les avaient pas encore apprises… C’était un peu de l’improvisation.

Mais le principe, c’est qu’on a justement le droit à l’erreur au CFA, comme nous l’a dit le professeur qui nous accompagnait. La prochaine fois, bien évidemment, ce sera sûrement mieux. »

Adeline Martin

.

A lire en complément : 
– La présentation des formateurs du CFA les 13 Vents, ainsi que celle des différents apprentis de notre série « Les apprentis témoignent » : Catia Santos, Adeline Martin et Siméon Pellegrin
La première contribution de Catia Santos, consacrée à la même expérience, vécue d’un point de vue différent.

«Diriger ma propre équipe», Catia Santos, deuxième année de Brevet Professionnel Restaurant au CFA les 13 Vents (Tulle)

L1050092Le 5 novembre dernier, nous vous avons présenté Catia. Originaire dAveiro au nord du Portugal, Catia Santos est arrivée en 2009 au CFA de Tulle pour faire un CAP de salle. Aujourd’hui, elle est en deuxième année de Brevet Professionnel Restaurant.

Dans le cadre de notre nouvelle rubrique « Témoignages d’apprentis« , nous l’avons sollicitée pour qu’elle nous fasse partager les moments vécus comme importants dans sa formation, tout au long de l’année scolaire. Voici sa première contribution : elle nous raconte son expérience, avec ses propres mots et expressions.

.

« A moi de diriger … Une semaine de plus d’apprentissage au CFA 13 Vents  et encore une fois de nouvelles notions, de nouveaux conseils que j’ai hâte de mettre en action!

Pendant ma semaine au centre de formation j’ai eu l’expérience de diriger ma propre équipe, dont j’étais le 1er maître d’hôtel, bien sûr avec quelques papillons au ventre ! Tout a été décidé par moi et réalisé par mon équipe.

Le menu que nous avons servi a été créé par mon collègue Siméon Pellegrin, chef ce jour-là et moi-même (ndlr Siméon est l’un des autres élèves du CFA qui partagera également avec nous son vécu de formation). C’était un menu assez simple avec deux entrées, deux plats, du fromage et un dessert. L’objectif était de gérer le service, les clients et en même temps mon équipe, composée des élèves en 1ère et 2ème année CAP. Une fois le service terminé, j’étais bien contente.

Ça ne s’est passé pas trop mal, mais malheureusement, je n’ai pas atteint mes objectifs. Mais comme son nom l’indique, c’est un restaurant d’entraînement, donc, j’en ai bien profité, je pense ! J’avais prévu une technique (découpage d’un magret de canard), mais je n’avais pas prévu que mes commis et les élèves en service n’avaient pas encore acquis la base, donc c’était compliqué de gérer le service, les commis, etc.

J’ai noté, à retenir pour une prochaine fois :
– Bien formuler le déroulement du service dès le début jusqu’à la fin et s’assurer que chacun a compris son rôle.
– Simplifier ou mieux évaluer les types de service autres qu’à l’assiette.
– Faire un menu plus simple.
– Mieux communiquer avec le chef de cuisine…

A part ces petits/gros détails, c’était une superbe expérience qui m’a permis de voir que l’organisation est l’essentiel dans ce métier. Sans elle, un service peut se transformer en champ de bataille.

A refaire ! A bientôt ! »

Catia Santos

.

A lire en complément : 
– La présentation des formateurs du CFA les 13 Vents, ainsi que celle des différents apprentis de notre série « Les apprentis témoignent » : Catia Santos, Adeline Martin et Siméon Pellegrin.

.